Comment apprendre à mieux se connaitre et trouver ses richesses intérieures

Une fenêtre pour mieux (se) voir

Cet outil de développement très simple permet de mieux comprendre comment nous gérons notre vie, nos relations inter personnelles et comment nous pouvons les améliorer. Il permet aussi d’identifier nos gisements infinis de talents et de progrès que nous avons en nous.

Voici donc cette fameuse fenêtre avec ses 4 compartiments bien spécifiques :

Le contenu de chacun de ces compartiments dépend bien évidemment de chaque interlocuteur que nous avons.

Le développement personnel permet en effet de découvrir en particulier, nos zones inconnues pour enfin pouvoir être pleinement acteur de sa vie.

Deux grands domaines distincts composent la perception de « notre » réalité.

Tout d’abord une partie connue et consciente pour nous :
  • La zone connue de soi et des autres.

Nous allons trouver dans ce périmètre notre tenue vestimentaire par exemple, les informations que nous avons partagées avec telle ou telle personne. Ce sont les informations que nous divulguons : activités personnelles, professionnelles, nos projets, …

  • La zone uniquement connue de nous.

C’est notre jardin secret.

C’est deux aires peuvent être enrichies, travaillées consciemment puisque nous y avons accès.

Et puis une partie inconnue et inconsciente pour nous :

En matière de développement personnel, les deux dernières zones sont particulièrement intéressantes car les moins naturelles, du moins au départ,  à identifier et à améliorer. Et puis ce sont dans ces espaces que l’on va générer soit du bon ou du moins bon dans notre vie de façon inconsciente. Autant s’y intéresser non ?

  • La zone des informations connues par un interlocuteur et inconnu de nous.

Je citerai comme exemples simples notre voix, notre apparence. Combien de personnes sont surprises par leur voix, leur gestuelle lorsqu’elles sont enregistrées ou filmées. Une fois que l’on s’est entendu une fois et vu, ces informations deviennent connues de nous. Elles passent dans la zone « 1 » et nous pouvons les travailler, les modifier si elles sont perfectibles.

Nous allons trouver aussi dans cette zone, toutes nos façons de penser qui nous sont propres : ce sont nos croyances, nos valeurs qui se sont mises en place durant notre développement au cours de notre vie. Ces façons de fonctionner quasi automatiques dans telles ou telles situations. Nous ne les voyons plus, elles sont ancrées au plus profond de nous et seuls nos interlocuteurs les perçoivent car ces schémas viennent parler aux leurs : soit c’est l’harmonie, soit la neutralité, soit l’opposition ... Et nous ne nous rendons compte que du résultat.

Pour percevoir ce qui se passe dans cette partie, un outil encore très simple : l’observation des autres autour de nous. Ils ne sont que le reflet de ce que nous transmettons … Si le reflet est bon pour nous, il suffit de consolider ce que nous avons perçu, sinon, à nous de le modifier. Mais encore faut-il être conscient de cela !

Si les personnes viennent me voir, me sollicite c’est que je suis ouvert, disponible, … Si personne ne vient, ne m’invite, peut-être faut-il que je me pose des questions sur mon fonctionnement. De même si les gens autour de moi sont souriants, aimables, c’est que j’envoie des messages d’écoute d’empathie. Si tout est fermé autour de moi, ne le serais-je pas ?

Ai-je autour de moi des personnes qui viennent demander des avis, des conseils ? Sans doute est-ce du fait que je suis disponible, à l’écoute.

Mon entourage s’autorise-t-il des raisonnements, de la créativité avec moi ? C’est que je laisse cet espace dans ma communication.

Alors, simplement commençons à observer le comportement de nos amis, de nos enfants, de nos relations professionnelles pour découvrir comment nous fonctionnons ...

  • Et enfin la zone inconnue de nous et inconnue des autres.

J’aurai mis beaucoup de temps à comprendre comment y accéder … Un pan entier de ma personnalité dont personne n’a conscience : ni moi, ni les autres. Comment est ce possible ? Et surtout comment s’en servir ?

C’est la zone du « lâcher-prise ». Celle où l’on fait appel à ses richesses intérieures en sollicitant son inconscient …

Notre cerveau est en effet structuré en deux parties : notre cerveau conscient, celui qui nous permet d’apprendre à compter, à lire, à percevoir notre environnement avec nos cinq sens (vision, audition, kinesthésie (touché) odorat et gout). C’est le cerveau de la compréhension, de « l’horizontalité » des choses, des questions ouvertes : qui, quoi, quand, comment, où, pourquoi. Celui qui cherche à tout expliquer, prouver.

Notre cerveau inconscient est celui dans lequel se situe les commandes de nos fonctions vitales (digestion, respiration, …) et aussi nos émotions (souffrance, peur, tristesse et joie), nos envies, nos désirs, nos motivations, notre créativité, notre intuition par exemple. Il est là, à notre disposition, extrêmement puissant.

En effet, imaginez tout ce que votre cerveau inconscient gère comme information en même temps, alors que vous lisez cet article … votre circulation sanguine ? Votre respiration ? Vous ne pensez à rien et pourtant tout est là, régulé sans que vous ne fassiez rien.

C’est ce cerveau qui a été capable de gérer votre développement physique, physiologique, psychique au cours de votre vie, mettant en jeu une infinité de mécanismes subtils que la recherche médicale découvre petit à petit … avec encore des pans entiers d’inconnues.

Alors accéder à cette aire : c’est  s’inviter à se donner la possibilité d’accéder à cette capacité interne extraordinaire, de voir notre vie autrement, d’en goûter toutes les possibilités. Et de prendre conscience de nos immenses richesses intérieures.

L’hypnose permet ce passage, cette vision. Etre en hypnose ou plutôt en « état de conscience élargie », c’est se mettre en contact avec nos capacités mentales inconscientes, toute cette puissance inexpliquée pour le moment et qui est à l’intérieur de nous. Cette puissance que l’on ne peut qu’admirer. Cette puissance qui a permis depuis notre conception initiale de gérer notre développement physique et intellectuel pour devenir la personne adulte que nous sommes … Alors quels inconvénients à mobiliser ces capacités pour notre bien ?.

Utiliser l’hypnose est une formidable opportunité de renforcer ce qui fonctionne bien pour nous dans notre corps, notre vie et aussi modifier nos schémas erronés dont nous n’avons pas conscience -  sans la moindre volonté simplement par envie : envie d’avoir une vie meilleure, d’être en bonne santé, accroître ses facultés physiques, psychiques puisque c’est en chacun d’entre nous, dans notre cerveau inconscient.

Alors grâce à l’hypnose allons visiter cette zone complètement inconnue et utilisons ces formidables capacités pour notre bonheur.